dressage

A quoi votre chien réagit-il ?

Tout le monde sait que la compréhension des chiens ne se fonde pas sur les mots. Ils communiquent avec leur corps, des mimiques, des odeurs et des sons. Les chiens sont très attentifs au langage corporel de l’homme, mais ils l’interprètent à leur manière, ce qui peut entraîner des incompréhensions, par exemple lorsque vous caressez l’animal. Il arrive souvent que l’on caresse un chien sur la tête pour le complimenter.

Cependant, l’animal considère ce geste plutôt comme une menace et sa réaction est généralement sans ambiguïté : il adopte une gestuelle destinée à apaiser la situation. L’animal cherche à se faire plus petit, se lèche le museau ou détourne la tête. En revanche, si vous caressez le chien sur le côté, au niveau du cou, il est beaucoup plus détendu.

Le langage corporel

Lors de l’éducation du chien , le langage corporel de l’homme n’est pas sans incidence : si vous êtes détendu, le chien le sera également. A l’inverse, l’animal peut considérer la raideur de votre posture comme une menace et il cherchera plutôt à prendre ses distances.

De même, le fait de constamment saisir votre compagnon et de se pencher au-dessus de lui peut provoquer chez lui une certaine gêne, ce qui l’empêchera de bien se concentrer sur l’exercice. Lorsqu’un maître éduque son chien, ce dernier examine avec précision son langage corporel. Ainsi, nous pouvons croire que l’animal a appris la signification de l’ordre « Assis », alors qu’il a peut-être mémorisé des signaux complètement  différents associés à cet ordre : il peut s’agir d’une situation, d’une posture ou d’un mouvement de la main, par exemple. Faites un test en vous plaçant devant un miroir. Croisez les bras et dites l’ordre. Votre chien vous jette un regard interrogateur, mais s’exécute aussitôt si vous lui montrez le signal habituel ? Il n’a pas encore saisi le sens du mot même si vous pensiez que c’était déjà le cas !

Gestes et sons
Les signaux vocaux doivent être brefs et facilement reconnaissables.
Parlez d’une voix assurée et claire, tout en veillant à faire le moins de bruit possible.
Si votre chien ne réagit pas comme prévu, soyez attentif à votre langage corporel.

Les signes de la main

Eduquer un chien en utilisant les signes de la main est généralement plus facile qu’avec les mots, car la compréhension de l’animal s’appuie en majeure partie sur le décryptage du langage corporel. Pour lui, la parole n’a aucun sens ; il s’y habitue comme nous le ferions pour une radio. Lorsque vous éduquez votre chien, évitez toute ambiguïté :

  • dites son nom et attendez d’avoir retenu son attention avant de donner le signal souhaité.
  • si le chien est déjà attentif, vous pouvez directement lui donner le signal.
  • évitez les phrases complètes ou des mots trop recherchés.
  • parlez d’une voix nette et précise, mais le plus bas possible. L’ouïe canine est en effet plus développée que la nôtre. Si vous « montez le son », il réagira pas à un ordre prononcé à voix basse car il ne pensera pas que vous lui parlez.
  • le plus important : donnez l’impression d’être confiant et convaincu. Ne vous demandez pas si votre chien va réagir : si votre voix trahit votre doute, vous obtiendrez de piètres résultats.

Un langage compréhensible

Afin de faciliter au maximum la tâche à votre compagnon, vous devez choisir avec soin les mots que vous emploierez comme signaux. En termes, vous devrez éviter les mots dont la prononciation se ressemble, d’autant plus si l’accentuation des syllabes suit un schéma identique. Par ailleurs, le chien pourrait avoir l’impression, à tort, qu’on lui parle si le mot sujet à caution est utilisé dans son environnement. Comment pourrait-il savoir que le mot « douteux » ne lui est pas adressé, mais qu’il est destiné à son voisin ? Pour des signaux particuliers, l’utilisation de mots d’une autre langue a fait ses preuves.

A savoir :

Les signaux sonores : Le chien est capable de distinguer des sons tels qu’un sifflement ou un « clic ». Ces sons nettement différenciés ne font pas partie de notre langage. Si bien que l’animal peut facilement les reconnaître. En outre, nous utilisons de manière plus délibérée des sons à la place des mots. Autre avantage : un son ne trahit jamais d’émotion et sonne toujours de la même manière.

source : éduquer son chien / ulmer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :