perroquet et perruche

Apprentissage de la callopsitte

Apprentissage de la callopsitte
Avant l’apprentissage, la personne qui prend soin de la perruche doit tester ses goûts à plusieurs reprises. Elle lui propose ici plusieurs petits bouts d’aliments de la même taille, et vérifie la constance de son choix

Première et deuxième leçon : « pose-toi » et « stop »

Dans la mesure où le dressage repose sur la technique de la carotte, vous devez d’abord apprendre à récompenser la docilité de votre callopsitte. Assurez-vous qu’elle apprécie la récompense choisie, pour qu’elle ait vraiment envie de travailler avec vous. Il peut s’agir d’une friandise, d’un jouet, ou tout simplement de lui gratter la tête. Le jour de la leçon, elle doit gagner sa récompense. Ne lui donnez pas à un autre moment par inadvertance, sinon elle n’aura aucune raison de coopérer. Un dernier point : la leçon ne doit pas dépasser 2 à 4 minutes.

Première étame : « Pose-toi »

Perchez tout d’abord votre callopsitte sur le dos d’un fauteuil. Elle doit être calme et attentive. Si la récompense est une friandise ou un jouet, montrez-la lui dans votre main. Appelez la perruche par son nom et essayez d’établir un contact visuel, puis approchez-vous et placez l’autre main juste au-dessus de son pied en lui disant « Pose-toi ». Les doigts de la main où elle va se poser doivent être alignés, le pouce dirigé vers le bas pour ne pas lui faire obstacle. Vous pouvez aussi toucher la perruche de cette main juste au-dessus du pied quand vous dites « pose-toi ». Réitérez votre demande si nécessaire en vérifiant que la récompense est bien en vue. Quand elle se sera effectivement posée sur votre main, félicitez-la chaleureusement.

Une à deux secondes  plus tard, dites-lui « descend », reposez-la sur le dos du fauteuil et donnez-lui sa récompense, en redoublant de louanges. Laissez-lui ensuite tout le loisir d’apprécier son petit cadeau. Répétez ces étapes une ou deux fois : la leçon est terminée. Vous pouvez programmer deux ou trois séances les jours suivants, mais ne faites travailler votre callopsitte que si elle est de bonne humeur, calme et réceptive. Quoi qu’elle fasse pendant la leçon, gardez votre sang-froid et restez sûr de vous. Une atmosphère calme l’aidera considérablement à assimiler les ordres.

Deuxième leçon : « stop »

« Stop » ne signifie pas que la perruche doive s’immobiliser à l’endroit exact où elle est ; cet ordre sert à la dissuader de venir vers vous, quand vous voulez quitter la pièce sans l’avoir sur les talons, par exemple. Si elle s’approche et que vous ne souhaitez pas qu’elle se pose sur vous ou vienne à votre encontre, inclinez la paume de votre main devant elle et dites « stop ». Si elle s’arrête, félicitez-la et donnez-lui sa récompense. Si elle s’obstine, qu’elle marche ou qu’elle vole, renouvelez votre geste pour bloquer son approche. Une callopsitte en vol apprendra vite à faire demi-tour pour aller se poser ailleurs.

Quand elle obtempère, adressez-lui les félicitations et les récompenses d’usage. l’ordre « stop » est particulièrement utile en présence de visiteurs qui ont peur d’établir le contact avec votre protégée. S’ils ne sont pas en confiance, apprenez-leur à lui dire « stop » pour qu’elle s’éloigne d’eux.

Troisième leçon « va »

Quand elle commence à voler, c’est la premier ordre que la perruche doit apprendre. A votre demande, elle doit s’envoler vers un point donné. Posez-la sur votre main, en vous tenant debout à environ 1 m de la cage ou d’une chose où elle a l’habitude de se percher et laissez une récompense bien en vue sur le perchoir en question. Repliez votre main vers vous, de sorte que la perruche vous tourne le dos et soit orientée dans la direction du perchoir et de la récompense. Placez l’autre main légèrement plus bas, tendez le doigt vers le point en question puis dites « va » et ouvrez la main en accompagnant la perruche d’un geste plus ou moins marqué dans la direction souhaitée. 

La perruche doit alors vous lâcher et atterrir sur le perchoir ou sur la cage. Félicitez-la dès qu’elle se pose, au moment où elle prend sa récompense. Reculez le perchoir au fur et à mesure qu’elle se familiarise avec la distance. Donnez-lui ensuite cet ordre dans d’autres endroits, jusqu’à ce qu’elle obéisse où que vous soyez. Si après le « va » la perruche s’envole mais tente de revenir se poser sur votre main, dites « stop » pour l’en empêcher.

Quatrième et cinquième leçons : « ici » et « là-bas »

« Ici » est un appel indiquant à votre perruche qu’elle doit venir jusqu’à vous. Bien entendu, c’est plus facile quand l’oiseau vole déjà spontanément à votre rencontre, mais vous pouvez aussi lui apprendre à répondre à cet appel une fois qu’elle aura assimilé les leçons précédentes. Si votre perruche vient déjà vers vous en volant, associez son déplacement à l’ordre en question. Chaque fois qu’elle semble vouloir s’approcher, tendez-lui la main pour qu’elle s’y pose en disant « Ici ». Récompensez-la et félicitez-la chaleureusement. Dans le second cas, si elle ne vous approche pas spontanément, prévoyez une récompense conséquente pour l’inciter à le faire. Veillez à avoir tout ce qu’il faut à portée de main.

Placez la callopsitte sur un perchoir familier et tenez-vous debout à environ 1m d’elle, le bras tendu. Tenez votre récompense bien en vue dans l’autre main. Le bras tendu doit être légèrement plus haut que le perchoir : les oiseaux préfèrent s’envoler vers le haut plutôt que plonger. Appelez la perruche par son nom et répétez « Ici » à plusieurs reprises. Restez parfaitement immobile jusqu’à ce qu’elle se pose, adressez-lui aussitôt sa récompense et vos félicitations et laissez-lui tout le loisir d’en profiter. Si elle ne s’envole toujours pas au bout de plusieurs tentatives, ne lui donnez pas l’occasion de se lasser et réessayez plus tard. Augmentez la distance au fur et à mesure des séances.

« Là-bas »

En général, on utilise cet ordre pour la sécurité de l’oiseau et pour l’éloigner de là où il ne devrait pas être. Si votre callopsitte se pose sur un endroit dangereux, comme un appareil électrique ou une tringle à rideaux, intimez-lui cet ordre pour qu’elle s’en aille.

Dans la pratique, vous ne pouvez à l’évidence pas lui donner cet ordre à un moment prévu à l’avance. Cependant, dès qu’elle se pose où il ne faut pas, approchez-vous et dites « là-bas » en agitant les mains vers elle. De grands moulinets sont généralement très efficaces. Vous pouvez aussi brandir sous son nez un objet inoffensif, un mouchoir par exemple. Quand elle quitte l’endroit interdit, incitez-la à ne pas se poser sur vous, mais sur son perchoir ou sur sa cage et remerciez-la pour sa coopération.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :