le chien

Bien récompenser son chien

Il est d’usage de récompenser un chien lorsqu’il vient vers vous. Néanmoins, il convient de s’interroger sur le vrai sens du mot « récompense ». Ce n’est pas parce que l’on souhaite féliciter et récompenser l’animal que cela signifie forcément que le chien se sent également récompensé. N’essayez jamais de féliciter l’animal « de force » car il ne s’agirait plus d’une récompense. Cette dernière perdrait de son intérêt et n’inspirerait au chien que de l’aversion.

Ce qui fait le bonheur du chien

En règle générale, une récompense représente pour le chien ce qu’il aimerait avoir ou faire. Si votre animal souhaite des caresses, ces dernières sont une récompense. S’il est d’humeur joyeuse, il sera plutôt agacé si vous lui proposez un câlin. A l’extérieur, la plupart des chiens sont plutôt actifs et ne recherchent pas particulièrement les caresses.

Découvrez ce qui plaît à votre chien et agissez de manière ciblée. Votre compagnon est un peu foufou et semble avoir envie de se dépenser ? Jouer avec lui serait une récompense appropriée. Attend-il impatiemment que vous lui retiriez la laisse ? Faites-lui faire un exercice qu’il maîtrise bien ( à cet instant, il ne peut pas se concentrer sur une action complexe). Pour le récompenser, libérez-le avec un signal (« cours », par exemple), accompagné d’un geste d’encouragement lui indiquant qu’il a retrouvé cette liberté ardemment désirée. Une fois que vous avez donné le signal, ne vous occupez plus du chien. Avec le temps, il remarquera que ce signal marque la fin de l’exercice et, par conséquent, une pause.

A un stade avancé de l’éducation, la réalisation d’un exercice qu’il affectionne tout particulièrement peut également faire office de récompense. Veillez néanmoins à ce qu’il s’agisse réellement d’un exercice que le chien apprécie beaucoup. Si vous lui demandez toujours de s’asseoir après vous avoir rejoint, il va trouver cela ennuyeux et « lanterner ». Vous obtiendrez de meilleurs résultats en proposant des récompenses adaptées et variées. Votre animal s’assiéra alors volontiers lorsque vous lui en donnerez l’ordre.

[table id=2 /]

Les félicitations suffisent-elles ?

Le chien peut-il finalement se contenter d’être félicité ? Pour répondre à cette question, clarifions quelques points. Les chiens ne comprennent pas notre langage ; ils doivent faire des efforts pour établir une relation entre des sons et leur signification. Chez les chiens éduqués selon le principe fondé sur la récompense et la punition, des félicitations signifient qu’il n’y aura pas de punition. Pour l’animal, c’est naturellement un soulagement :  en effet, préoccupé par l’éventualité d’une sanction, il finit par comprendre qu’il ne va pas être puni. En outre, des paroles amicales montrent que vous lui accordes votre attention et peuvent avoir un effet plus marqué. Ni plus ni moins, tel est le principe à suivre. Vos félicitations auront davantage d’impact si vous les communiquez lorsque votre chien est en mesure de les apprécier. Vous renforcerez votre relation avec l’animal si vous le félicitez juste avant que le chien manifeste son enthousiasme. Cette récompense sera alros associée à une émotion positive.

A savoir :

un enthousiasme débordant : Lorsque vous félicitez votre chien avec entrain, il est tout joyeux grâce à ce que l’on pourrait appeler un « transfert d’humeur ». Tout le monde est heureux en même temps ! Cependant, veillez à ce que l’animal ne devienne pas trop fougueux ou trop brusque ! Il est préférable d’éviter les jeux basés sur la lutte. En cas de doute, testez votre chien : vérifiez qu’il reste réceptif et qu’il réagit à vos signaux.

source : éduquer son chien / ulmer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :