Comment saisir et manipuler un chat / déterminer les limites
le chat

Comment saisir et manipuler un chat / déterminer les limites

Comment saisir et manipuler un chat

 

Quand votre chat sera adulte, vous serez heureux d’avoir pris le temps de l’habituer à être soulevé et manipulé alors qu’il était tout petit. Tout le monde préfère un chat qu’on peut attraper, tenir, caresser, soigner et brosser sans paraître avoir été attaqué à coups de rasoir. La clef est de commencer tôt. Tenez le chaton à deux mains, même s’il est tout petit, pour lui donner un sentiment de sécurité. Ça ne lui plairait pas d’être trimballé par le milieu, les pattes pendant dans le vide.

Habituez petit à petit le chaton à être manipulé quand vous le caressez. Mettez-le sur vos genoux et manipulez doucement chaque patte. Faites courir votre main le long du membre, faites sortir avec douceur ses griffes et touchez-en le bout. Cela vous permettra plus tard de lui tailler les griffes. Touchez délicatement ses oreilles et regardez à l’intérieur. Caressez-le en même temps et parlez-lui. Cet exercice le prépare aux futurs nettoyages d’oreilles et aux soins divers.

Caressez-le le long de la bouche (ça lui plaira) et sous le menton (ça lui plaira beaucoup). Puis glissez doucement un doigt dans sa bouche et massez-lui les gencives. Cela le prépare au brossage de dents. Revenez au menton et au dos, puis à la bouche que vous ouvrirez délicatement, une main sur la tête de l’animal, soutenant la mâchoire supérieure, pendant que vous abaissez la mâchoire inférieure d’un doigt. C’est tout, laissez-le fermer la bouche, continuez à le caresser puis jouez avec lui. Si vous accomplissez régulièrement ces exercices, votre chat une fois adulte sera habitué aux manipulations.

Si vous avez un chat adulte qui n’y est pas accoutumé, il vous faudra progresser très lentement pour qu’il ne se sente jamais immobilisé ou pris au piège. Vous devrez peut-être l’habituer d’abord à de brèves caresses avant de ralentir peu à peu le mouvement pour que votre main reste plus longtemps en contact avec son corps.

Quand vous prenez votre chat, servez-vous toujours de vos deux mains. Ne le saisissez pas par la peau du cou, les pattes arrière pendantes et ne le soulevez jamais d’une main sous le ventre, ce qui lui écrase la poitrine.

La façon correcte de soulever un chat est de mettre une main sous sa poitrine, juste en arrière des pattes avant et d’utiliser l’autre main pour soutenir son arrière-train. Tenez-le contre vous pour qu’il s’appuie contre votre torse. Ses pattes avant peuvent reposer sur votre avant-bras. De toute manière, il se sent soutenu, mais non prisonnier.

Quand vous le reposez, faites-le en douceur. Ne le laissez pas bondir de vos bras. Il ne faut pas lui laisser croire que la seule manière de vous échapper est de se débattre et de faire un saut de la mort. Relâchez-le avant qu’il commence à se débattre, et il n’aura pas l’impression d’être prisonnier quand vous le prenez. Votre responsabilité en tant que maître est de guetter le moment où il en a assez — et de se reposer immédiatement à terre. Au début, vous pourrez peut-être ne le garder dans vos bras que quelques secondes, mais il réalisera peu à peu que ce n’est pas si terrible et se détendra.

N’essayez pas de tenir le chat sur son dos dans vos bras, comme un bébé. Il se sentira pris au piège, parce que ce n’est pas une position naturelle pour lui.

Assurez-vous que l’animal vous a vu avant de le saisir. Si vous lui faites peur en l’attrapant par-derrière, non seulement le contact d’un humain le rendra plus nerveux, mais vous risquez de vous faire griffer.

 

Déterminer des limites

Vous n’aurez jamais un chat bien dressé si vous n’êtes pas cohérent à propos de ce qu’il a le droit de faire, et où. Vous n’obtiendrez que confusion et frustration si un membre de la famille lui permet de monter sur le lit et pas un autre. Aura-t-il le droit de monter sur le plan de travail de la cuisine ? Sur la table de la salle à manger ? Seulement quand il n’y a pas de nourriture dessus ? Comment comprendrait-il la différence ?

Réunissez toute la famille et discutez des limites à imposer au chat. Ce n’est pas honnête envers lui de manquer de cohérence, il aura des ennuis par votre faute.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.