les primates

Galagos

Un galago du Sénégal. Les petits galagos peuvent effectuer de grands sauts d’arbre en arbre grâce à leurs jambes puissantes et aux os très longs de leurs chevilles

Les galagos forment un groupe de primates prosimiens très diversifié, et l’on débat encore sur le nombre d’espèces que pourrait compter le genre Galago. Les galagos sont confinés sur le continent africain. Ils se déplacent rapidement soit en grimpant, soit en sautant d’arbre en arbre grâce à leurs longues jambes et aux os de leurs chevilles. Ils se nourrissent d’insectes, de fruits et de gomme.

Le nombre de petits par portée peut varier beaucoup au sein d’une même espèce. Ainsi, le galago d’Afrique du Sud (Galago moholi) peut engendrer deux portées de jumeaux la même année, puis ne donner naissance qu’à un seul petit d’autres années. Ces variations d’une année sur l’autre sont liées à la qualité de leur environnement : le caractère dur et imprévisible de leur savane conduit en effet les Galago moholi ont intérêt à procéder de cette manière apparemment chaotique, donnant naissance à une progéniture nombreuse lorsque les conditions environnementales sont bonnes, un seul petit, voire pas du tout, lorsqu’elles sont mauvaises.

Les galagos vivent en Afrique, dans les régions subsahariennes
Fiche signalétique
RépartitionAfrique subsaharienne
EspècesGalago du Sénégal (Galago senegalensis)
Galago de Somalie (Galago gallarum)
Galago d’Afrique du Sud (Galago moholi)
Poids moyenFemelles : de 175 à 200 g
Mâles : de 185 à 225 g
Mode de vieArboricole ; nocturne
Type d’habitatForêts, savanes, bois et halliers isolés
ReproductionPremière portée vers 9 à 12 mois, puis généralement tous les 8 mois ; portée de 1 ou 2 petits selon les espèces
Taille d’un groupe1 (plus la progéniture)
Type de groupeAnimaux solitaires se déplaçant seuls, parfois avec leur progéniture
durée de vie max16 ans
statutActuellement pas en danger mais menacés par la destruction de leur habitat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :