les animaux à sang froid,  triton ou salamandre

La reproduction de ma salamandre ou de mon triton

La reproduction de ma salamandre ou de mon triton
La reproduction de ma salamandre ou de mon triton

Distinguer un triton ou une salamandre mâle d’une femelle constitue le premier pas vers la victoire en matière de reproduction. Le printemps est la période qui s’y prête le mieux, car c’est alors que la différence entre les sexes est la plus marquée. Les tritons mâles, par exemple, deviennent bien plus colorés et développent souvent une crête proéminente le long de leur dos. Les femelles enflent sous l’effet des œufs et prennent un aspect plutôt massif, comparées à leurs compagnons.

A cette époque, vous pouvez également les examiner par en dessous dans un récipient transparent afin de comparer la zone de leur cloaque respectif : elle est nettement plus gonflée chez le mâle qui, dans le cas des salamandres, présente également des renflements sur les pattes antérieures, semblables aux pelotes nuptiales des crapauds et des grenouilles.

Au printemps, ces amphibiens font montre de toute une gamme de comportements de parade. Par exemple, le triton mâle suit de près la femelle, remuant souvent l’eau avec sa queue ; il dégage ainsi une odeur incitant sa compagne à la reproduction. Puis il libère un paquet de spermatozoïdes, ou spermatophore, que la femelle ramasse et introduit dans son cloaque. Elle pond ensuite ses œufs au milieu d’une végétation aquatique, après quoi elle s’en désintéresse totalement. A cette étape, retirez les œufs avant qu’ils n’éclosent ou les adultes risqueraient de manger les têtards.

Le groupe des salamandres présente une plus grande variété de comportements nuptiaux. Ainsi, certains individus s’accouplent directement et beaucoup font preuve de soins attentifs envers leurs œufs, la femelle leur tenant compagnie jusqu’à l’éclosion. Si la plupart des salamandres pondent dans l’eau, certaines le font sur la terre ferme. Renseignez-vous sur les habitudes de l’espèce que vous possédez.

observation

Il est possible d’observer le développement du têtard à travers l’œuf. Le jeune naît avec des branchies duveteuses qui lui permettent d’extraire l’oxygène de l’eau. Comme les tritons pondent durant plusieurs semaines, il est important de regrouper les petits par âge afin de minimiser les risques de cannibalisme. La qualité de l’eau est vitale pour eux. Chaque semaine, renouvelez 25% du volume avec de l’eau non chlorée, laissée une journée à température ambiante. Pour leur croissance, les jeunes ont besoin de petits animaux vivants en guise de nourriture.

Lorsqu’ils commencent à ressembler à des adultes miniatures, baissez le niveau de l’eau et laissez-les gagner la terre ferme. Prévoyez une plate-forme ainsi que du substrat humide et mousseux, cachette idéale pour les jeunes amphibiens tout juste sortis de leur milieu aquatique. A mesure que vous leur offrez de petits animaux terrestres vivants, ils devraient grossir rapidement. Pour les axolotls, tout changement d’environnement est inutile ; cependant, offrez-leur davantage d’espace au fur et à mesure de leur croissance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :