les petits mammifères

La reproduction de mon rat ou de ma souris

La reproduction de mon rat ou de ma souris
bébé rat
La reproduction de mon rat ou de ma souris
bébé souris

L’accouplement et la gestation

Ces deux activités se déroulent sans difficulté. Les mâles présentent un écart génito-anal bien caractéristique, plus long que chez la femelle, ainsi qu’un sac scrotal bien visible. Généralement, les femelles sont plus petites. Pour encourager l’appariement, placez-le couple en terrain neutre et laissez-le ainsi deux semaines au maximum. Isolez ensuite la femelle en vue de la préparation pour la naissance. La gestation dure environ vingt-trois jours chez les rats et un peu moins longtemps chez la souris. Les rats ont des portées légèrement plus importantes, avec dis petits ou davantage. Séparez ces derniers de leur mère au bout de cinq ou six semaines. Les jeunes souris sont sevrées à 3 semaines et atteignent souvent leur maturité à 3 mois.

image source ratounes
image source la souris suisse

Les rats nouveau-nés

 

 

A leur naissance, les jeunes rats sont démunis et aveugles. Ne les dérangez pas car la mère risque de les abandonner. Les marques sombres sont les prémices du futur pelage noir.

Les jeunes rats se caractérisent notamment par la rapidité de leur développement. Les petits dorment les uns contre les autres pour se tenir chaud.

A 3 semaines, les jeunes rats bougent et explorent leur environnement. Toutefois, il leur faudra deux semaines supplémentaires pour être tout à fait sevrés et capables d’emménager dans un nouvel abri.

Les souriceaux

Si le cycle de reproduction des souris est plus rapide que celui des rats, il reste néanmoins analogue. la croissance des petits ne requiert aucun aliment spécifique.

 

Naissance chez les rats

Les rats, outre leur polyvalence et leur faculté d’adaptation, ont développé une autre stratégie pour survivre : leur incroyable fécondité.

La Responsabilité

Une belle troupe de jeunes rats vous promet beaucoup de plaisir, mais si vous ne trouvez pas preneur pour les petits, votre joie peut vite tourner à l’aigre. Celui qui souhaite multiplier ses rats doit savoir au préalable ce qu’il fera des petits. Il vaut mieux compter avec des portées importantes, plutôt que de se retrouver avec un excédent d’animaux. On m’a offert un jour une rate d’environ 11 mois, dont j’ai pensé (étant donné son âge) qu’elle aurait une petite portée. Mais à ma grande surprise, elle a mis bas 18 petits et les a tous élevés sans le moindre problème !

Déjà, avec une portée moyenne de 6 à 10 petits, il peut être difficile de trouver à les placer tous dans de bonnes conditions. On n’a pas envie qu’ils finissent comme nourriture pour serpents ! Si vous ne voulez pas de naissances, il reste deux possibilités :

la castration, que seuls quelques vétérinaires pratiquent. Renseignez vous auprès de votre vétérinaire habituel.
la stricte séparation des sexes. C’est la méthode la plus simple et la plus sûre pour éviter les naissances non désirées.

Les conditions préalables

Si vous êtes assuré de trouver dans votre cercle d’amis et de connaissances assez de preneurs et que vous avez envie d’élever des petits, vous devez encore observer quelques règles :

Chez les parents (et si vous les connaissez, naturellement aussi les ascendants) doivent être en bonne santé, tout à fait domestiqués et de préférence paisibles et détendus. Il arrive que des rats nerveux tuent leur portée.
les femelles atteignent leur maturité sexuelle avant d’avoir leur taille définitive et il vaut mieux qu’elles ne soient pas couvertes avant d’avoir 5 mois, ni après 12 mois, car il pourrait y avoir des problèmes à la mise bas. Un élevage planifié répond à des conditions particulières. Cela exige plus de place et plus de temps : plus de cages signifie plus d’entretien.
N’oubliez jamais que le but essentiel lors de toute “multiplication” doit toujours être la santé des animaux.

La reproduction

Si on réunit des rats mâles et femelles, on a normalement très vite des accouplements. Après un contrôle génital, le mâle pousse la femelle devant lui avec son nez. Lorsque la rate est prête, elle reste immobile devant le mâle, le dos effacé et la tête dressée et accepte la copulation, qui ne dure que quelques secondes. La copulation se répétera au cours des heures suivantes.

Pendant la gestation (20 à 24 jours), les femelles ont besoin d’un peu plus de nourriture et de protéines. Quelques jours avant la mise bas, la rate commence à agrandir et à rembourrer le nid. Elle devient plus calme et peut-être aussi plus revêche. Evitez désormais tout stress aux animaux. Comme les rates peuvent être de nouveau couvertes juste avant la mise bas ou tout de suite après, il est bon de séparer le mâle de la femelle au plus tard quelques jours avant. Et comme beaucoup de rates sans petits volent les jeunes d’autres femelles et que certaines mères dans un groupe se laissent détourner du soin de leurs petits, il vaut mieux isoler la future mère.

Petits rats deviendront grands

La mise bas a lieu le plus souvent la nuit ou le matin. La mère se met immédiatement à lécher les nouveau-nés. C’est seulement après la naissance du dernier de la portée qu’ils pourront téter pour la première fois. les voir grandir est un vrai bonheur.

Les premiers jours, il vaut mieux laisser la mère absolument tranquille. On peut jeter un coup d’œil dans le nid, mais seulement quand la mère est sortie, et sans toucher quoi que ce soit, car l’odeur pourrait la déranger. En cas de stress important les premiers jours, il peut arriver que les femelles tuent leurs petits et les dévorent. Ce comportement naturel nous fait horreur, mais apporte aux animaux vivants à l’état sauvage des nutriments essentiels et les remet rapidement en état pour une prochaine portée dans de meilleures conditions. Beaucoup de rates mordent leur soigneur habituel quand elles ont des petits ou quand elles les déplacent sans cesse dans d’autres nids ; il peut arriver alors que les petits soient blessés ou même en meurent. Pendant la période d’allaitement, la rate a besoin de beaucoup de protéines et doit recevoir une ration bien nutritive.

Ils sont complètement nus, sourds et aveugles : ce sont des nidicoles typiques. Le “bar à lait” maternel est leur unique repère. Le premier duvet commence à pousser quelques jours après la naissance. Les petits, encore aveugles, commencent à environ une semaine leurs premières escapades dans le nid, sans aucun sens de l’orientation. Au bout de 14 jours, ils ouvrent les yeux et commencent à explorer activement leur environnement.

Lors de leurs excursions

Les petits font connaissance avec la nourriture de leur mère. Ils commencent à absorber, en plus du lait maternel de la nourriture solide. Au bout de 6 semaines environ, on peut les sevrer. Selon l’importance de la portée, les rats atteignent leur maturité sexuelle entre 4 et 8 semaines et il vaut mieux alors séparer les mâles de leurs soeurs et de leur mère. A seulement 6 semaines, certains jeunes mâles s’accouplent avec leur mère, avec succès ! Bien qu’il s’agisse là de cas exceptionnels, mieux vaut ne pas courir de risque. Laissez par contre les femelles le plus longtemps possible avec leur mère, qui leur apprend beaucoup.

La mère

La mère, quand les petits sont encore jeunes, limite leurs escapades. Lorsqu’ils se trouvent trop loin du nid, elle les y ramène en les portant dans sa gueule. Cela provoque chez eux une rigidité cataleptique. Faites en sorte que la cage soit à l’épreuve des évasions. A cet âge, les bébés sont tout à fait capables de passer de force entre les barreaux très serrés. Dès qu’ils explorent leur environnement, il faut aussi qu’ils fassent connaissance avec vous, leur soigneur. Posez par exemple votre main dans leur nid pendant une sortie de leur mère.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :