le chien

le BARF, certains en font vraiment tout un plat !

Le BARF est tendance, tout le monde prétend l’avoir inventé et détenir la vérité absolue. Il y a les pratiquants authentique, les partiellement convertis, les mono-pratiquants, les purs et durs. Il y a le BARF authentique, original, le BARF au poulet, le BARF Mtc (inspiré de la médecine traditionnelle chinoise), le BARF cuit (?!), le BARF à la mode Billinghurst, à la mode Londsdale, à la mode Schulze, et j’en passe. Les « BARFeurs » s’affrontent et s’invectivent ; certains livres ou programmes alimentaires sont suivis quasi religieusement, toute autre approche de la nourriture crue étant qualifiée de fantaisiste. Des maîtres, qui il y a de cela deux ou trois ans étaient encore à manifester sur des forums Internet leur intention de passer au cru, s’expriment aujourd’hui en tant qu’experts s’appuyant sur dix ans d’expérience au moins, quand ils ne prétendent pas pratiquer le BARF depuis toujours….. comme leurs parents et grands-parents avant eux.

Celui qui est capable de citer le plus grand nombre de valeurs nutritives, de statistiques et d’études « scientifiques » tout en jonglant avec les termes médicaux est forcément le plus compétent. Des formules de plus en plus compliquées sont inventées pour composer les repas, si bien que nourrir un chien redevient une science insondable.

Les « BARFeurs » sont qualifiés par les autres, j’ai nommé les membres de la coalition du prêt à manger pour chien », de fanatiques inconscients et irresponsables. Le mouvement BARF est quant  à lui comparé à une secte soumise à son gourou. Il est vrai que de nombreux « BARFeurs » sont des fanatiques se montrant bien peu tolérants envers ceux qui pensent ou agissent différemment d’eux – quand bien même ils étaient les premiers à donner des croquettes  à leur chien six mois plus tôt. Les problèmes rencontrés avec la nourriture crue sont souvent mis sur compte de l’incompétence du propriétaire. Celui qui serait intéressé par le BARF est donc doublement désorienté : d’une part, par la propagande que diffuse l’industrie de la croquette et du pâté ; d’autre part, en raison des controverses entre pratiquants du BARF.

source : je nourris mon chien naturellement  de swanie Simon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :