dressage

Les principes d’éducation

En matière d’éducation, il convient d’appliquer le principe suivant : l’envie du chien de faire quelque chose avec son maître doit être impérativement cultivée et encouragée.

Un maître fiable

Il est essentiel qu’un chien ait confiance dans son maître afin de se comporter de manière détendue et amicale. Des éclats de mauvaise humeur, des mesures punitives et la modification constante des méthodes d’éducation désorientent l’animal : ce dernier commencera souvent par prendre ses distances et à détourner le regard, ce qui, en langage canin, et un signe d’apaisement.

Cependant, l’homme l’interprète souvent comme une marque d’entêtement et finit par perdre patience. Le chien remarque que son maître est de mauvaise humeur et intensifie de plus belle ses tentatives d’apaisement. l’animal prend encore plus ses distances et peut éventuellement sautiller de manière enjouée pour détendre la situation.

Mais son maître y voit encore un signe d’insoumission et s’énerve. Le chien est stressé et la situation s’aggrave car le stress perturbe la réflexion. Après tout, pour nous aussi, l’apprentissage de nouvelles notions est difficile si un professeur impatient se tient près de nous ou si quelqu’un nous réprimande. Chez le chien, ce phénomène lié au stress fonctionne de la même manière que chez l’homme.
[table id=1 /]

Des exigences progressives 

Si vous relevez trop rapidement le niveau d’exigence de l’éducation de votre compagnon, vous risquez de trop solliciter l’animal. Cela peut être une source de frustration, car il ne comprend pas ce que vous lui demandez. Il peut même décider d’abandonner la partie et vous aurez peut-être l’impression qu’il ne veut plus rien faire. Vous devez donc faire en sorte de simplifier les étapes de son éducation afin qu’il obtienne fréquemment de bons résultats.

Ainsi, il apprendra volontiers de nouveaux ordres et reproduira toujours mieux ce qu’il a appris.

===> Avec son chien, l’homme doit appréhender son propre langage avec un tout autre angle : il ne s’agit pas uniquement d’expliquer au chien ce qu’il doit faire pour qu’il le fasse. Au contraire, il faut, sans relâche, associer un signal précis à un comportement défini et reproduire cette association dans les situations les plus variées, tout en allant à l’encontre des envies de l’animal, comme jouer avec un autre chien.

Organisez vous

Adoptez une approche systématique pour éduquer votre chien. Réfléchissez tout d’abord à ce que vous souhaitez lui apprendre et au degré de maîtrise recherché. Il ne sert à rien de lui apprendre ce qui est inutile, même si, naturellement, l’apprentissage est une activité très gratifiante pour l’animal et facilite l’interaction avec son maître. Vous devez ensuite songer aux récompenses que vous lui donnerez. Quelles sont les friandises de premier choix ? Quelles sont celles qu’il accepte volontiers ?

Enfin, vous devez également choisir un lieu où vous serez le plus possible au calme pour lui apprendre de nouveaux signaux et le préserver des distractions.

===> Avant d’inviter votre compagnon à réaliser des exercices, attendez le bon moment ; le chien doit être éveillé et réceptif. Si l’animal est rassasié et endormi, il sera probablement plus difficile de le motiver. Vous-même devez être d’humeur la plus égale possible pour surmonter, avec patience, les échecs éventuels. Si vous et votre chien prenez du plaisir dans cette éducation, vous obtiendrez de très bons résultats.

A savoir : Les punitions sont proscrites ! Un chien s’enthousiasme facilement. l’éduquer en utilisant des punitions peut soit le rendre « gentil », car il n’osera plus être lui-même, soit entraîner des problèmes de comportement en refoulant ses besoins et en le stressant. Une bonne éducation suppose que le chien réalise lui-même l’action désirée, de manière fiable.

source : éduquer son chien / ulmer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :