un logement pour ma perruche ou mon perroquet
perroquet et perruche

Un logement pour ma perruche ou mon perroquet

un logement pour ma perruche ou mon perroquet
un logement pour ma perruche ou mon perroquet

En raison de leur nature plutôt dévastatrice, les perroquets ont besoin d’un logement bien plus résistant que pour les serins. Quant aux perruches elles cisaillent volontiers le bois avec leur bec ; il est donc particulièrement important que les volières soient dotées d’un grillage fixé à l’intérieur de manière à recouvrir et protéger le cadre en bois. Le fil des mailles doit être suffisamment épais pour résister au bec des perroquets.

Un logement extérieur

un logement pour ma perruche ou mon perroquet

Si vous achetez une volière, vérifiez que son grillage est solidement attaché à la structure en bois au moyen d’agrafes spécifiques, et non ordinaires ; au besoin, renforcez-les avant d’assembler la structure. Le grillage doit être arrimé à un billot, constituant la base, par des fixations appropriées. La base elle-même s’enfoncera au moins à 30 cm de profondeur dans le sol afin de fournir un soutien solide et de bloquer l’accès aux rongeurs. Comme dans les exemples précédents, les panneaux seront maintenus à l’aide de boulons, bien huilés et insérés dans des rondelles : ainsi il sera facile de démonter la volière.

L’entrée doit s’effectuer par un sas de sécurité, situé à l’arrière de la volière et menant directement au refuge à oiseaux. Ainsi, vos protégés ne risquent pas de s’échapper à votre arrivée. Quoi qu’il en soit, assurez-vous que la porte du sas s’ouvre vers l’extérieur pour vous faciliter l’accès à l’intérieur. Quant à la porte de la volière et à celle du refuge, elles s’ouvriront vers l’intérieur.

En couple

Si vos perroquets habitent en couple, comme c’est l’usage, recouvrez le sol d’une épaisse couche de gravier et placez des bacs sous les perchoirs, où s’accumule la majorité des excréments. Positionnez les perchoirs en travers de la volière de telle sorte que les oiseaux disposent d’un vaste espace pour voler, mais veillez à ne pas les fixer trop près des parois ou les oiseaux abîmeront leur queue en faisant demi-tour.

Dans une volière abritant des perruches, optez pour un revêtement de sol en béton, que vous arroserez au jet régulièrement et désinfecterez de temps à autre. Le sol doit descendre en pente douce depuis l’abri, l’eau sale et la pluie s’évacuant par un trou percé à l’opposé.

Bien que les perroquets se montrent robustes une fois acclimatés, ils ont besoin de protection face aux éléments naturels : sur le toit et les côtés de la volière les plus proches du refuge, fixez un revêtement plastique ondulé ainsi qu’une gouttière pour évacuer l’eau de pluie. Prenez les mêmes précautions pour le refuge lui-même.

Une cage d’intérieur

 

Lors du choix de la cage, n’oubliez pas que l’espace est un facteur extrêmement important. Optez pour une cage aussi grande que possible ; un abri étriqué favorisera la chute des plumes. Remplacez toujours les perchoirs en plastique ou en bois fournis avec la volière par des branches fraîchement coupées ; ainsi, vous éviterez les blessures sur les pattes des oiseaux et les infections en découlant.

Habitats
remplacez les perchoirs par des branches.
Il est normal que les perroquets domestiques mordillent les perchoirs et vous devez les remplacer dès que nécessaire. N’utilisez que des branchages d’arbres non traités récemment avec des produits chimiques. Si la plupart des arbres fruitiers conviennent, pommier, sureau ou sycomore, sachez que d’autres sont toxiques (if, lilas ou encore cytise).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.