un perroquet pour compagnon
perroquet et perruche

un perroquet pour compagnon

un perroquet pour compagnon
un perroquet pour compagnon

Posséder un perroquet ou une perruche implique bien plus de responsabilités que ne le réalisent la plupart des nouveaux propriétaires. Le degré d’engagement nécessaire pour éviter qu’un perroquet ne développe des troubles du comportement est extrêmement élevé. La plupart des acquéreurs potentiels ont tendance à considérer les perroquets comme des objets beaux ou amusants, et non comme des individus dont les émotions sont presque aussi complexes que celles des êtres humains.

Ce sont des créatures extrêmement sociables, pour lesquelles il est vital d’entretenir une relation étroite avec un humain ou un congénère. Lorsqu’ils sont heureux, ils peuvent être les plus merveilleux des compagnons, mais privés d’une telle relation, ils deviennent rapidement tristes et stressés, et finissent par être rejetés par leur propriétaire. Il est alors souvent trop tard pour leur trouver un nouveau foyer.

un perroquet pour compagnon

La décision d’adopter un perroquet doit donc être soigneusement réfléchie. Vous devez vous interroger en toute honnêteté sur ce que vous êtes prêts à faire pour qu’il soit “heureux”.

Avant d’acheter un perroquet, posez-vous donc les questions suivantes :

  • Avez-vous de l’expérience avec les oiseaux / les animaux ? Les perroquets sont les oiseaux les plus difficiles à soigner. Il vaut mieux avoir déjà acquis un peu d’expérience avec des oiseaux ou des animaux plus faciles.
  • Êtes-vous prêt à vous engager envers votre perroquet (ou tout autre psittacidé) pour les 30, voir les 60 prochaines années ? Il est difficile de trouver un nouveau foyer pour accueillir un perroquet et un changement de propriétaire peut stresser gravement l’oiseau.
  • Pouvez-vous consacrer au moins une heure par jour exclusivement à votre perroquet ? Passer du temps avec votre oiseau est le meilleur moyen de tisser des liens solides.
  • Vous ou un autre membre de votre famille serez-vous présents à la maison au moins 19 heures par jour ? Un perroquet ne doit pas être laissé seul plus de cinq heures pendant la journée. (un jeune oiseau a besoin de 11 heures de sommeil par nuit, et somnolera 2 à 3 heures durant la journée). Un adulte a besoin d’au moins 9 heures de sommeil et somnolera durant l’après-midi).
  • Êtes-vous prêt à pourvoir à tous les besoins nutritionnels de votre oiseau afin qu’il ne meure pas prématurément de carences alimentaires ?
  • Pouvez-vous tolérer quelques petits dégâts dans la maison ?
  • Pouvez-vous supporter le bruit — notamment lorsque vous regardez votre émission favorite à la télévision ou que vous parlez au téléphone ?

Si vous répondez non à l’une de ces questions, réfléchissez-y à deux fois. Si toutes vos réponses sont affirmatives, vous êtes certainement en mesure de vous occuper d’un perroquet, mais vous devez répondre à deux questions supplémentaires. Si vous fumez, acceptez-vous d’arrêter totalement la cigarette ou de ne jamais fumer en présence de votre oiseau ? Sinon, le tabagisme passif peut tuer votre perroquet en trois ou quatre ans.

un perroquet pour compagnon : les squames émises par les perroquets peuvent nuire à la santé des personnes asthmatiques.

Souffrez-vous d’asthme ou de problèmes respiratoires ? Si oui, les squames produites par les perroquets peuvent nuire gravement à votre santé. A la maison, une bonne ventilation et l’utilisation d’un ioniseur contribuent à maintenir une atmosphère saine. Les fabricants affirment que les ioniseurs peuvent extraire les virus de l’atmosphère. Ce qui est certain, c’est qu’ils sont très efficaces pour éliminer la poussière de l’atmosphère.

En revanche, vous devrez essuyer fréquemment la zone autour du ioniseur avec un chiffon humide. Demandez l’avis d’un professionnel sur l’ioniseur ou le ventilateur qu’il vous faut pour la pièce où vous souhaitez l’installer. Ces équipements minimiseront l’accumulation des poussières issues des plumes des oiseaux dans l’atmosphère. C’est essentiel pour les asthmatiques. Néanmoins, le meilleur moyen d’éliminer ces poussières est de vaporiser et de baigner fréquemment vos oiseaux (notamment les gris et les cacatoès).

un perroquet pour compagnon : les cris des aras peuvent rapidement venir à bout de la patience de leurs propriétaires

Si les perroquets mettent la patience de la plupart des gens à rude épreuve, c’est parce qu’ils sont bruyants. Pensez également que certains perroquets possèdent un dont d’imitation très développée. Pourrez-vous vivre avec un perroquet qui imite une dizaine de fois par jour l’alarme d’une voiture, le chant du coucou, les oiseaux du jardin ou la sonnerie du micro-ondes ? Il est capable d’imiter le téléphone avec tellement de réalisme que vous ne saurez pas toujours les distinguer l’un de l’autre.

Toutefois, la vie avec un perroquet peut être une grande source de satisfaction et de divertissement. Un perroquet affectueux et apprivoisé donnera aux personnes vivant seules ou recluses chez elles une raison de se lever tous les matins et d’affronter la journée.

Selon l’espèce, les perroquets peuvent être espiègles, drôles, loquaces, malicieux et affectueux. Ils peuvent même empêcher les personnes angoissées de se renfermer sur elles-mêmes et de déprimer. Cela peut paraître un peu exagéré, mais ils peuvent même sauver des vies. Comme pour les chiens, des cas de perroquets prévenant leurs maîtres en cas d’incendie ou d’intrusion ont été rapportés.

Si vous vous montrez affectueux envers votre perroquet, il vous le rendra bien. En revanche, si vous criez après lui ou devenez agressif, il va imiter ce comportement. Un perroquet est comme un enfant : il est, dans une certaine mesure, le reflet des adultes qui l’ont élevé. Toutefois, comme un humain, il a la capacité d’exprimer des sentiments forts envers des individus — de l’amour comme une profonde antipathie. Lorsque cette dernière émotion est tournée contre le membre de la famille qui l’a élevé ou qui s’intéresse le plus à lui, la déception est immense, et si personne d’autre ne s’intéresse à l’oiseau, il peut être négligé, voire maltraité. Dans de telles circonstances, il convient d’encourager un autre membre de la famille à s’intéresser au perroquet et à en faire un compagnon privilégié. Néanmoins, il n’est pas possible d’obliger quelqu’un à s’y intéresser s’il ne le souhaite pas. Dans certains cas, Il vaut mieux trouver un nouveau foyer au perroquet, où il pourra vivre avec quelqu’un qu’il aimera vraiment.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.