animaux

Boeuf musqué

Boeuf musqué

Ovibos moschatus

Rare mammifère à supporter l’hiver arctique, le bœuf musqué est parfaitement adapté au froid. Il a un épais duvet recouvert d’un pelage de jarres longs de 60 cm qui lui donnent une apparence hirsute. Ses jambes courtes et robustes et ses larges sabots sont adaptés à la neige. Les bœufs musqués utilisent leurs cornes pour se défendre et lors des combats pour la dominance du troupeau.

Mâles musqués

En général, les hardes de bœufs musqués sont mixtes et se composent de 10 à 100 individus. Néanmoins, on rencontre parfois des hardes de mâles célibataires ou solitaires. Les hardes sont moins nombreuses de juillet à septembre lorsque les mâles dominants contrôlent leurs harems de femelles reproductrices. Ces bœufs doivent leur surnom à l’odeur musquée qu’ils émettent à la saison des amours. En été, outre l’alimentation usuelle, ils se nourrissent dans les plaines et mangent des fleurs. En hiver, ils partent vers des terres plus hautes et donc plus faciles à fourrager.

Faire face : Lorsque les boeufs musqués sont menacés par des prédateurs tels que les ours polaires ou les loups, ils forment un cercle et font face à l’ennemi
Les cornes recourbées se rencontrent à la base du front
CC BY 2.0

Les collisions entre bœufs peuvent s’entendre à plus de 1.5 km de distance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :