les petits mammifères

La reproduction de mon hamster

La reproduction de mon hamster
La reproduction de mon hamster

L’accouplement et la gestation

image source vet and the city

L’appariement des syriens doit se faire avec moult précaution afin d’éviter les combats et les blessures en découlant. Une femelle mature se reconnaît facilement au profil de son arrière-train, arrondi et non aplati ; par ailleurs, elle est plus grande que son compagnon. Ne placez jamais un mâle chez une femelle : celle-ci attaquera presque inévitablement ce partenaire potentiel. En revanche, les risques d’agression diminuent si l’on introduit la femelle dans les quartiers du mâle car, dans la nature, c’est elle qui part à la recherche d’un conjoint. Autre solution : regroupez-les en terrain neutre, dans une boîte dotée d’une cloison amovible. Si la femelle est réceptive à son partenaire, l’accouplement se produit habituellement en l’espace d’une heure, après quoi vous devrez à nouveau les séparer.

Généralement, on devine qu’une femelle est prête à s’accoupler en caressant son arrière-train : si elle reste immobile, la queue levée, cela signifie qu’elle est dans de bonnes dispositions. Les femelles ayant leurs chaleurs toutes les quatre semaines environ, vous n’aurez pas à attendre longtemps. Leur période de gestation est l’une des plus courtes, tous mammifères confondus. Seize jours après l’accouplement, la femelle du syrien donne naissance à une portée de cinq à sept petits sans défense. La période habituelle de gestation chez les hamsters russes et chinois dure dix-neuf jours.

Evitez de déranger le nid : la mère risquerait de développer des instincts cannibales. Les jeunes grandissent rapidement et commencent à sortir au bout de deux semaines. Quinze jours plus tard, ils sont autonomes et doivent alors être logés dans des abris séparés.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :